Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

le film coup de coeur de la semaine
"Lion d'Argent du meilleur réalisateur au festival de Venise pour ZATOICHI.

Takeshi Kitano reprend à son compte une vielle série de télévision Japonaise, ZATOICHI.
L'histoire d'un masseur aveugle et maître samouraïs.
Ici, Kitano rend hommage au film de genre Chambara avec un certain réalisme de l'époque. En effet, la violence de Zatoichi est bien réelle et qui a le souhait de combattre le maître n'aura finalement que peu de temps pour apprécier son combat, si ce n'est le temps de la défaite et celui de se vider de son sang.
Comme à son habitude, le réalisateur a fait sa renommée avec des films comme Violent Cop, Sonatine qui déjà à l'époque étaient des films renommés pour leur violence. Pourquoi changer ?
Mais il y a une raison à ceci, c'est la réalité. La réalité des Yakuzas. Le réalisme peut gêner parfois, mais si le principe est de rendre à l'écran toute la dimension réaliste du thème traité, alors ...
Takeshi Kitano avec Zatoichi reprend ici les mêmes règles et force la violence sans détour. Si l'on fait le parallèle avec KILL BILL de Tarantino, un chambara moderne des années 2000, vous ne serez pas non plus en manque d'hémoglobine. Qui dit sabre, dit membre sectionné, gerbe de sang et violence barbare. Même si le sabre reste la plus noble des armes, elle n'en reste pas moins la plus tranchante..." (http://www.cineasie.com/Zatoichi.html)


pour visionner la bande annonce
Responsable de ceci : dirkdiggler, le Lundi 2 Août 2004, 09:44 dans la rubrique "paroles".

Commentaires :

mifmif
mifmif
02-08-04 à 10:21

Mélange entre classique et moderne, ce Chambara renouvelle le genre. Déjà, écoutez la musique, prenante, bien discrète et pourtant envoutante, elle met énormémént en valeur l'oeuvre de Kitano. On peut remercier Keiichi Suzuki de nous avoir réconcilié avec la musique traditionnelle japonaise tout en ajoutant quelques sons technos de très bonne facture et de formidable inspiration. Participant tanto (humour de samouraï) à la gravité de la situation, tanto à la légèreté d'une scène, l'ambiance musicale m'a charmé dès la première scène.
Ensuite, comparé aux films traditionnels de tranchage en diagonale de bustes, ici, il y a de l'humour, sisi et du bon. Attention, ce n'est pas un police academy mais cela permet aux profanes de reprendre leur souffle et de lacher un peu les poignées des fauteuils, tellement la tension est grande par moments. Un grand film qui se termine cependant un peu bizarrement... (vous verrez)

Bref j'adore j'adore j'adore! Mon film de 2004 pour le moment!


 
dirkdiggler
dirkdiggler
02-08-04 à 10:23

Re:

moi mon film de 1976 à 2050 était, est et sera SCARFACE...lol

 
mifmif
mifmif
02-08-04 à 10:34

Re: Re:

Aïe Zapataya, ça vous dirait un ice cream avec mon ami et moi?